Fanm Djok

Quand il n'y a pas d'ennemi à l'intérieur...

...aucun ennemi extérieur ne peut t’atteindre.

Je crois que je suis trop susceptible. J’en suis consciente, c’est déjà un bon début. Fleur a commenté mon statut whatsapp où je dansais avec T en disant qu’elle dansait mieux que moi. Je suppose que c’était une boutade mais ça m’a agacé. J’ai essayé de me dire que je m’en foutais mais je suis quand même restée bloquée dessus pendant une trentaine de minutes. Au final, j’ai enlevé tous mes statuts et j’ai supprimé son numéro de ma liste de contact. J’ai toujours été un peu radicale...

Cette journée m’a parue longue...quelle blague ! J’ai fini le livre sur Toussaint Louverture et entamé Une colère noire de Ta-Nehisi Coates. Je vais essayer de le finir demain et tenter de réduire ma liste d’emprunt à zéro. A chaque fois je me dis qu’il faut que j’emprunte deux ou trois livres à la fois mais je finis toujours avec une dizaine sur ma carte. Même si je suis en retard sur les retours, je peux toujours les prolonger à l’infini (la chance du bibliothécaire). Ma commande de romans jeunesse est arrivée depuis plus d’une semaine et je catalogue les livres doucement, comme l’a demandé V. J’ai très envie de lire certains titres (un à la fois, hein).

Je me pose une question étrange. Est-ce que si je tue les insectes qui sont chez moi, au lieu de les mettre dehors, ça a une influence sur mon karma ?

J est parti travailler, tournage d’un clip, et rentrera surement quand je dormirai. Je suis dans la chambre de T, elle ne dort pas encore mais au moins elle me laisse écrire tranquillement. J’ai regardé une vidéo ce soir qui m’a rappelé à quel point une bonne alimentation joue un rôle déterminant sur notre santé, que ce soit physique ou mentale. Cela ne me touche pas uniquement, il y a T aussi et je veux le meilleur pour elle. En attendant de recevoir mon salaire, il faut que je trouve des recettes à base de légumes. On fait toujours les mêmes choses avec J, il y a surement des choses délicieuses qu’on pourrait tester.

Tout changement, quel qu’il soit, doit être progressif. Aller trop vite c’est foncer dans le précipice. Aller lentement, et avec stratégie, c’est l’éviter.