Fanm Djok

Compliments

La directrice m’a fait deux compliments hier, un direct et un autre indirect. Le premier est que je catalogue parfaitement et l’autre est que c’est bien de travailler avec nous : I, une contractuelle aussi, et moi. Ça fait du bien ! C’est vrai qu’on se sent plus à l’aise quand elle n’est pas là, mais comme l’a dit JM, on s’habitue à son comportement. Si on prolonge mon contrat d’un an, je serai contente. Si on me donne un CDI, pourquoi pas, même si ça ne m’intéresse pas tellement. Si ma mère lisait ça, elle me prendrait pour une folle !

Je veux entreprendre. Je ne veux pas mettre mes œufs dans le même panier. Comme le dit JM, je suis jeune, j’ai l’énergie pour le faire.

1300 euros c’est rien quand on est une famille de 3 personnes. Mais ça me plait de travailler près de chez moi et dans de bonnes conditions. Je suis heureuse que le travail de J soit apprécié par ses clients. C’est le bouche à oreille qui fonctionne. Quand vous faites bien votre travail, on finit par le savoir.

Je commence un challenge sportif de 3 mois aujourd’hui. J’ai commencé à faire une affiche sur Canva et j’aime bien le rendu. Même si je suis toute excitée, je sais que ma motivation fluctuera. A vrai dire, je commence à m’en foutre de la motivation. Je prend même plaisir à faire les choses quand ma tête me dit "Je suis fatiguée, je vais le faire plus tard", comme si je me défiais moi-même. Le challenge est plutôt simple et pour éviter de me précipiter, j’ai juste mis deux séances de sport par semaine.

Aller trop vite serait mourir.